BerĂșthiel, la reine noire d'Umbar 🐈‍ BerĂșthiel, la reine noire d'Umbar 🐈‍
jeux

12 novembre 2021 du Quatriùme Âge

Retourner en Terre du Milieu

BerĂșthiel, la reine noire d'Umbar 🐈‍

Il y a bien longtemps, au dĂ©but du TroisiĂšme Âge, Tarannon Falastur, roi du Gondor, Ă©pousa la belle BerĂșthiel, une noble fille d'un seigneur noir de NĂșmenor originaire d'un domaine prĂšs d'Umbar. Le mariage a Ă©tĂ© arrangĂ© comme une tentative pour apaiser des gĂ©nĂ©rations d'hostilitĂ©s entre les Hommes du Gondor et Umbar.

En ce qui concerne les regards, ils peuvent ĂȘtre trompeurs; car l'enveloppe extĂ©rieure ne correspond pas toujours Ă  ce qui est Ă  l'intĂ©rieur. BerĂșthiel, maintenant reine, s'est avĂ©rĂ©e trompeuse, une condition qui, selon les Annales du Gondor, Ă©tait le rĂ©sultat de son hĂ©ritage noir numĂ©norĂ©en. Il est Ă©crit qu'elle a agi comme le catalyseur de nombreuses rumeurs dĂ©shonorantes autour de la Cour du Roi, dressant des conseillers les uns contre les autres, murmurant des trahisons, affaiblissant lentement la dĂ©termination du Gondor de l'intĂ©rieur. Les Annales d'Umbar ont un point de vue diffĂ©rent : elles font mention de la nature tyrannique de Tarannon. Comment il a gardĂ© BerĂșthiel enfermĂ© dans une haute tour, interdisant la visite de parents ou d'amis d'Umbar.

Il y a une chose sur laquelle les deux cĂŽtĂ©s de l'histoire sont d'accord : BerĂșthiel aimait les chats, s'entourant toujours d'eux, leur parlant Ă  voix basse, les envoyant faire des courses. On raconte que grĂące Ă  ses chats, elle a recueilli les nouvelles qu'elle cherchait, les utilisant Ă  son avantage et les transmettant pour faire avancer la fortune de sa famille.

BerĂșthiel

NilĂ»phĂȘl est nĂ©e en l'an 2987 du TroisiĂšme Âge, la troisiĂšme fille d'ÎrpĂąn, un rejeton diluĂ© d'une famille NĂșmenorĂ©enne Noire d'Umbar, abattue depuis longtemps. Son pĂšre avait Ă©tĂ© rejetĂ© Ă  maintes reprises dans ses tentatives de marier ses deux filles prĂ©cĂ©dentes, refusant de se marier vers le bas, ne souhaitant que monter. Lorsque son troisiĂšme enfant est nĂ© Ă  nouveau une fille, incapable de poursuivre son nom, il a dĂ©sespĂ©rĂ©. Finalement, il l'a vendue en esclavage peu aprĂšs le sixiĂšme anniversaire de la petite NilĂ». La mĂšre de NilĂ» ne s'y opposa pas. Elle n'avait jamais ressenti d'amour envers la fille.

Mais NilĂ»phĂȘl possĂ©dait un esprit fort. Le sang nĂșmĂ©norĂ©en de son pĂšre, coulant si finement dans ses veines, coulait fort dans le sien. Aucun maĂźtre ne pouvait l'apprivoiser, et elle fut vendue de maison de redressement en maison de redressement, ne restant jamais longtemps au mĂȘme endroit, car elle Ă©tait dangereuse et tenta toujours de s'approprier son environnement. Elle avait un penchant pour l'intrigue, recrutant d'autres enfants pour faire son travail et Ă©voquant divers avantages pour elle-mĂȘme, jusqu'Ă  ce qu'elle soit inĂ©vitablement dĂ©couverte lorsque ses ambitions deviendraient trop fĂ©roces.

Au fur et Ă  mesure que NilĂ» vieillissait, un feu commença Ă  faire rage en elle. Souvent elle pensait Ă  l'injustice qu'elle avait subie et Ă  l'homme responsable de sa misĂšre, dont elle avait dĂ©sormais oubliĂ© le nom. Pendant deux ans, elle s'est affamĂ©e pour Ă©conomiser suffisamment d'or pour acheter sa libertĂ©. Finalement, elle a rĂ©ussi Ă  retrouver son pĂšre, seulement pour dĂ©couvrir qu'ÎrpĂąn Ă©tait mort peu de temps aprĂšs qu'il l'ait vendue, et que sa mĂšre et ses sƓurs n'avaient pas Ă©tĂ© entendues depuis. Peut-ĂȘtre avaient-ils voyagĂ© vers le nord, lui a-t-on dit. Pendant un moment, NilĂ» a continuĂ© Ă  chercher, mais aucune trace de sa famille n'a pu ĂȘtre trouvĂ©e.

La cité corsaire d'Umbar est un endroit étrange et dangereux. Nilû descendit en spirale ses nombreuses ruelles, s'enivrant de stupeur la plupart des nuits, employant toutes les méthodes dont elle avait besoin pour voir les matins sombres et désespérés qui suivirent. Une nuit, alors qu'elle était au plus bas, assise prÚs des quais du quartier le plus bas de la ville, elle entendit une voix étrange. Quand elle s'est retournée, elle a vu un chat mince et blanc, ses yeux rouges flamboyants, la fixant. Elle le chassa, pensant que c'était aprÚs les restes de nourriture qu'elle avait laissés, mais cela revenait, jour aprÚs jour, nuit aprÚs nuit. A chaque fois cela lui parlait : de la famille qui l'avait chassée, si injustement, et de son avenir : si brillant, si seulement elle faisait ce que disait le chat blanc.

Le dĂ©sespoir de NilĂ» grandit. Le spectre de la faim occupait son esprit Ă  tout moment. Chaque fois qu'elle tournait un coin, le chat blanc apparaissait. Maintenant, il parlait des mets les plus raffinĂ©s, dont elle ne pouvait mĂȘme pas commencer Ă  imaginer. Elle pourrait entrer en possession de tout cela, si seulement elle Ă©coutait ce qu'il avait Ă  dire. Une nuit, alors qu'elle n'avait pas mangĂ© les deux jours prĂ©cĂ©dents, elle cĂ©da.

« Suivez-moi », dit le chat blanc. Sa voix Ă©tait plus rauque que d'habitude. 'Ne vous arrĂȘtez pas pour rĂ©flĂ©chir.'

Ensuite, il a couru. Elle continua avec beaucoup de difficultĂ©, le perdant souvent jusqu'Ă  ce qu'elle le retrouve, assis sur un rebord au loin, brillant sous les Ă©toiles du Sud. AprĂšs ce qui leur sembla ĂȘtre des heures Ă  monter et descendre les rues Ă©troites et les ruelles d'Umbar, ils arrivĂšrent Ă  un grand quai, avec une grande jetĂ©e fortifiĂ©e qui en sortait. Tout au bord, NilĂ» pouvait voir un Ă©norme vaisseau, sa silhouette plus noire que la nuit qui s'Ă©tendait derriĂšre lui.

— C'est le vaisseau du Seigneur des Vagues, murmura le chat blanc. « Le grand seigneur corsaire. Il est revenu dĂ©fier son frĂšre.

Le chat s'Ă©lança le long de la jetĂ©e, passa sa porte et disparut de sa vue. Elle s'attarda. Elle Ă©tait dĂ©jĂ  venue ici, il y a longtemps, accompagnant son pĂšre pour une affaire avec l'un des lieutenants du Seigneur. Elle se souvint de l'air lourd de terreur qui avait recouvert les quais : des gardes gĂ©ants en armure noire portant des Ă©pĂ©es d'argent, des esclaves hurlant sous des fouets bouillonnants, le lourd cliquetis du mĂ©tal et l'odeur du soufre. Cela semblait il y a toute une vie. Maintenant, les choses Ă©taient calmes. DĂ©sertĂ©. Un seul brasero clignotait quelque part au loin. Son ventre grondait. « Ne t'arrĂȘte pas pour rĂ©flĂ©chir, se dit-elle.

Lorsqu'elle a passĂ© les portes, elle a vu qu'il n'y avait pas de gardes. LĂ  Ă©tait assis le chat, sous une banniĂšre dĂ©ployĂ©e affichant un seul Ɠil, sa broderie dorĂ©e capturant le peu de lumiĂšre qu'il y avait,

— Continue, dit le chat. 'Au navire. Dites-lui que vous ĂȘtes son BerĂșthiel. Il a rĂȘvĂ© de toi. Je m'en suis assurĂ©.

Comme dans un rĂȘve, elle monta Ă  bord du vaisseau noir au bord du quai et se dirigea vers les chambres du Seigneur des Vagues.


DĂšs lors, BurĂŽdapĂąn fut rarement vu sans son nouveau conseiller, qu'il nomma sa reine BerĂșthiel. Ayant retrouvĂ© le chemin de la notoriĂ©tĂ© et du pouvoir retrouvĂ©, BerĂșthiel a embrassĂ© sa nouvelle identitĂ© en effaçant son ancienne : en utilisant une armĂ©e d'agents noirs aux pattes silencieuses, elle a complotĂ© les assassinats silencieux de ceux qui pensaient l'avoir possĂ©dĂ©e dans les annĂ©es passĂ©es. . Elle a rĂ©ussi Ă  retrouver sa mĂšre, qu'elle a rĂ©duite en esclavage et expĂ©diĂ©e vers les terres lointaines de NĂąfarat, oĂč elle a passĂ© quelques mois Ă  travailler pour un cruel seigneur de guerre avant de pĂ©rir sous le soleil impitoyable. Ses sƓurs, elle laissa Ă  elles-mĂȘmes.

Une nouvelle faim s'Ă©veilla en elle. Le chat blanc continua Ă  lui apparaĂźtre, lui chuchotant Ă  l'oreille les prĂ©mices de nouveaux complots qui Ă©lĂšveraient encore son statut parmi l'Ă©lite d'Umbar, toujours au dĂ©triment des autres. SĂ©duire CĂąssimir, le seigneur des pierres, frĂšre aĂźnĂ© de BurĂŽdapĂąn et souverain des restes nĂșmenorĂ©ens noirs d'Umbar, Ă©tait une consĂ©quence inĂ©vitable de sa soif de pouvoir.

Son dĂ©sir de pouvoir n'avait pas de limites. Et ainsi, le chat blanc dirigea le regard de BerĂșthiel vers le nord, vers le Gondor. Elle pouvait sentir un conflit se profiler Ă  l'horizon, ainsi que les opportunitĂ©s qui en dĂ©couleraient sĂ»rement. Peu de temps aprĂšs, elle avait convaincu les deux frĂšres de raviver les flammes de la guerre.

BerĂșthiel

BerĂșthiel est un hĂ©ros de soutien en dĂ©but de partie qui est capable de recueillir des informations grĂące Ă  ses alliĂ©s fĂ©lins et d'influencer le dĂ©roulement de la bataille grĂące Ă  ses divers pouvoirs.

Niveau 1 : L'ascension vers le pouvoir

BerĂșthiel manipule son chemin dans les Ă©chelons supĂ©rieurs de la sociĂ©tĂ© des NĂșmenorĂ©ens Noirs. Permet Ă  BerĂșthiel de monter en grade

BerĂșthiel n'attaque pas directement les ennemis, se considĂ©rant bien au-dessus de la saletĂ© de la bataille. Au lieu de cela, elle invoque des gardiens NĂșmenĂłrĂ©ens noirs sur ses cibles pour les envoyer Ă  distance. Cela signifie, cependant, qu'elle ne peut pas facilement acquĂ©rir de l'expĂ©rience au combat. Pour contrer cela, elle a reçu sa capacitĂ© L'ascension vers le pouvoir.

Ascension de BerĂșthiel

Niveau 1 : Yeux et oreilles

La reine noire invoque l'un de ses chats pour espionner l'ennemi

Les chats de BerĂșthiel sont furtifs, se dĂ©placent rapidement et ne peuvent pas attaquer. Utilisez-les pour dĂ©couvrir ce que prĂ©pare votre ennemi et placez-les Ă  des endroits stratĂ©giques pour garder une vision de leurs mouvements afin de monter une attaque fourbe.

Yeux et oreilles de BerĂșthiel

Niveau 3 : DĂ©daigner les

Les unités ennemies proches de la Reine Noire subissent un gain d'expérience de -50%

La supĂ©rioritĂ© de BerĂșthiel dĂ©nigre mĂȘme les ennemis les plus confiants, les faisant monter en grade Ă  un taux infĂ©rieur. Gardez BerĂșthiel prĂšs du bord de la bataille pour aider vos unitĂ©s Ă  gagner un avantage de niveau plus rapidement.

DĂ©daigner les

Niveau 6 : Hystérie feinte

Les unitĂ©s ennemies proches perdent temporairement tout leur charisme et -25% d'armure. BerĂșthiel devient invisible, lui permettant de s'Ă©chapper

BerĂșthiel a une capacitĂ© naturelle Ă  manipuler les situations Ă  son avantage, y compris celles qui se dĂ©roulent sur le champ de bataille. Utilisez Feigned Hysteria pour obtenir l'avantage au combat, tout en gardant BerĂșthiel en sĂ©curitĂ© et capable de continuer Ă  utiliser le reste de ses pouvoirs.

BerĂșthiel Hysterie

Niveau 10 : Escorte de la reine

La reine noire invoque un bataillon de gardiens d'Umbar entiÚrement amélioré

BerĂșthiel ne va jamais nulle part sans la sĂ©curitĂ© de son propre groupe de gardes du corps. Ces gardiens d'Umbar sont de puissants Ă©pĂ©istes d'Ă©lite qui ne feront qu'une bouchĂ©e de ceux qui osent menacer la reine noire. Utilisez ce pouvoir pour renforcer rapidement votre armĂ©e.

Escorte de la reine

C'est tout pour le moment. Il y'aura d'autres articles sur ces personnages AotR Canon .